Frédéric Vigouroux : l’amoureux du beau produit

Doué dans les figures imposées, excellent dans la libre expression culinaire, Frédéric Vigouroux est un chef itinérant qui n’en fait « qu’à sa bouche ».

Dans son sillage, au Régent ou à l’Instant Quai, il a semé des lettres de noblesse. Un héritage familial fort, des bases solides, un savant alliage des traditions et de la modernité, et surtout, un grand respect pour le « beau produit » : telle est l’émulsion secrète de l’irrésistible cuisine de Frédéric.

En voilà un qui cuisine avec bonheur, et ça se sent !

Parcours d’un électron libre

De son enfance dans le Tarn, Frédéric Vigouroux a conservé l’amour de l’authenticité et de la transmission des traditions. Des fées culinaires se sont penchées sur le berceau de ce jeune prince aux fourneaux.

Avec une cuisine simple et variée, sa mère et sa grand-mère ont largement contribué à l’éveil culinaire du futur chef. « A la maison, l’éventail de la cuisine était très ouvert ». Il évoque les rognons madère, les endives au jambon de sa maman et la lotte à l’américaine de sa grand-mère.
 
Ambiance « musiculinaire »

Grâce à son parrain, cuisinier au Georges V puis patron d’un restaurant à Montauban, le choix d’être cuisinier s’impose comme une évidence.

Initié dès son plus jeune âge aux plaisirs de la bouche, Frédéric a vite baigné dans l’ambiance « musiculinaire » des cuisines, du piano qui chauffe…

De son apprentissage à l’école hôtelière de Blanquefort – St Michel en 1989, il retiendra les fondamentaux de cuisine, avec pour seul impératif de laisser libre court à son imagination.

Entre itinérance et racine

Sa collaboration avec le chef réunionnais Michel Souris le met sur la piste des saveurs et des associations osées.

Il lui apprend à exhaler les parfums du gingembre, à l’adoucir et à combiner de subtiles associations entre la racine et des aliments basiques de la région.

Chef au Régent en 2000, Frédéric Vigouroux s’associe ensuite pour monter l’Instant Quai en 2002, où il manifeste son goût prononcé pour une cuisine de terroir à la fois pur jus et bigarrée.

Electron libre des tables d’Aquitaine, le chef à l’esprit libre et indépendant réalise son rêve : devenir chef free lance. Il prépare désormais de somptueuses tables pour des particuliers, des châteaux et des enseignes prestigieuses.
 
à propos/crédits   cocin'art   plan du site   contact