La cuisine de Salein, en trois mots

Tonique, vivifiante, légère, aventureuse, saine… des adjectifs que l’on entend rarement dans les cuisines françaises. C’est pourtant le crédo de Franck Salein… un chef rafraîchissant ! En  trois mots, cela donne une cuisine…

… féminine

« J’ai été initié aux marmites par ma grand-mère, qui a cuisiné jusqu’à l’âge de 74 ans ! Elle m’a permis de m’aventurer sur des chemins que je n’aurai jamais suivis ».

Ces chemins, ce sont ceux de la féminité. « J’ai hérité de cette fibre si particulière qu’ont les femmes face à la cuisine : cérébrale et aventurière. Loin du pragmatisme du masculin, de ce côté cartésien et ludique aussi qui caractérisent les hommes. Je retrouve la même différence entre un viticulteur et une viticultrice ».

… santé

« Mon histoire personnelle fait que j’ai choisi de proposer une cuisine dépouillée niveau graisse, légère. J’estime que l’on peut apprécier un repas sans mettre en péril son métabolisme ».

Et ça plaît ! « De toute façon, il faut arrêter de penser que le cuisinier éduque le client, c’est ce dernier qui décide ». Donc, Franck choisit un produit pour ses qualités gustatives bien sûr, mais s’intéresse de très près à sa teneur en calories, ses vitamines, bref, sa « capacité santé ».

… visuelle

« Je n’oublie jamais l’importance du décor. Une salle de restaurant, c’est une atmosphère. L’ambiance est primordiale et aujourd’hui, heureusement, on se dirige vers des décors plus simples, moins sacrés ». Bref, on respire…

 
 
à propos/crédits   cocin'art   plan du site   contact