Un délicat parfum de nos sous-bois

« J’adore tous les champignons, leur texture, leur parfum de sous bois. Ce qui est intéressant c’est qu’on peut le travailler de plein de façons en soupe, crus, poêlés, en veloutés ».

Attention la morille ne se cuisine pas crue, elle peut être toxique.

Légère la morille ! Avec seulement 15 kcal/100 g, elle fait partie des végétaux les plus pauvres en calories, tout en étant très riche en goût avec des arômes de noisette.

« Je les choisis généralement sur le marché de Libourne à un petit cueilleur. Je n’en prends à personne d’autres ».

C’est aussi sûrement parce qu’elle est éphémère – on la ramasse de mars à mai - qu’il aime la cuisiner, il innove, il propose, la saison finie… on passe à autre chose.

photo JFD Morille dans la casserole


Voir la fiche : Morille
 
à propos/crédits   cocin'art   plan du site   contact