Au cœur du terroir médocain

Si Thierry Marx est sensible aux produits du terroir, il n’est en rien nostalgique. « Préparer la lamproie comme il y a 50 ans ne m’intéresse pas ».

« La lamproie, j’aime au contraire la déstructurer, la reformater pour qu’elle s’inscrive dans l’air du temps. Je l’ai par exemple présenté sous forme de cylindre. A l’intérieur, une sauce. On accède au plat en un coup de couteau ».

Le plat est déstructuré donc, mais s’appuie sur des bases solides, celle de la traditionnelle lamproie à la bordelaise, à base de vin rouge et de poireaux.

« Je voulais me rapprocher le plus du goût originel ».

Podcast : « la lamproie, j’ai appris à l’aimer »
Voir la fiche de: Marx Thierry
 
à propos/crédits   cocin'art   plan du site   contact