Les secrets de cette reine des sables
 
La blancheur de l’asperge, gage de tendresse et de fraîcheur, est possible grâce à une récolte particulièrement précoce. 

L'asperge blanche
 
L'asperge blanche est issue de nombreuses variétés différentes et c’est le moment de la récolte qui est décisif.
 
L'asperge a la particularité de se colorer très vite aux premiers rayons de soleil et  le cultivateur veille donc à ce qu’elle garde toute sa blancheur en la récoltant rapidement.

Alors que l’asperge violette a eu le temps de sortir son nez de sa butte de terre pour se colorer légèrement, que l’asperge verte pousse intégralement à l’air libre, l’asperge blanche n’a pas le temps de profiter des premiers rayons printaniers.

La technique de culture
 
L’asperge est issue d’un semis qui produit une « griffe » (tige souterraine qui se compose de racines et bourgeons) qui est plantée entre février et avril au sein des sillons de petites buttes de terre.
 
On ne récolte pas la première année. Au printemps suivant, les bourgeons, appelés turions poussent et sortent du sol. On en récolte alors 2 à 3 par pied. Une récolte qui se fait traditionnellement à la main pendant deux mois au moyen d’une gouge (sorte de long couteau semi-cylindrique) afin de couper l’asperge à sa base sans abîmer ses racines.
 
L’asperge est une plante vivace : une même aspergeraie peut produire pendant dix ans.
 
Une récolte méthodique
 
C’est de mars à juin que l'asperge blanche vient régaler tous ses amateurs.  La douceur climatique de la région est propice à ce type de pousse, à la fois rapide, précoce et régulière, qui donne au produit sa tendreté légendaire.

Quant aux terres sablonneuses, elles lui assurent une alimentation idéale, elles favorisent la chaleur du soleil, pour donner une asperge à la fois douce et savoureuse.
 
Sa fraîcheur exceptionnelle, elle la doit au conditionnement qui est effectué dans un délai maximum de 4 heures après sa cueillette et sa commercialisation, qui doit avoir lieu quarante huit heures après avoir été cueillie !
 

La France produit 85% des asperges consommées. En Aquitaine, les producteurs proposent chaque année 5500 tonnes d’asperges sur les 35000 tonnes recensées à l’échelon national.

En 2002, les asperges landaises se trouvent au premier rang de la production française avec 1000 hectares et 950 tonnes commercialisées, soit  30% des asperges du Sud-Ouest !
 
L'asperge des Sables des Landes
 
L’IGP obtenue en 1995 reconnaît à la fois le terroir d’exception des Landes de Gascogne et le savoir-faire des hommes landais qui ont su s’adapter à la nature sablonneuse du sol (massif forestier).
 
Fête de l'Asperge du Blayais
 
à propos/crédits   cocin'art   plan du site   contact