Un mode d’élevage traditionnel
 
Le canard fermier landais, nourri au maïs du Sud-Ouest, est élevé selon un cahier des charges rigoureusement suivi, offrant un produit de qualité pour le plus grand plaisir des amateurs.

Les conditions du label

Pour bénéficier de sa qualité de canard fermier des Landes, le canard doit être issu de souches "Canard de Barbarie" et répondre à certaines normes d’élevage.
 
Les Canards Fermiers labellisés sont élevés au sein de petits bâtiments clairs (400 m2 maximum) où l’ensoleillement y est naturel. On y trouve pour un mètre carré : 8 canards au maximum chez les mâles et 10 pour les femelles.
 
Ils ont accès à un vaste terrain extérieur de 2 m² minimum par sujet dès leur emplumement, où ils peuvent trouver ombre et herbage.
 
Les éleveurs landais privilégient une alimentation riche en céréales (au moins 75 %), sans farine, ni graisse animale ou antibiotiques de croissance. Ils sont abattus au moins à 102 jours et se consomment alors dans une limite de 11 jours après abattage. C’est avec un poids moyen compris entre 2 et 3 kg, qu’on le trouve prêt à cuire.
 
La découpe de chaque sujet a lieu dans les 24 heures selon un parcours précis, au sein de locaux climatisés et l’on n’hésite pas à déclasser certains produits du canard si un défaut d’apparence apparaît.
 
La traçabilité est aussi un gage de qualité reconnu puisque dès l’arrivée des canetons âgés d’un jour, issus de couvoirs habilités, chaque lot est minutieusement référencé. En fin de chaîne, un étiquetage précis permettra au consommateur de reconnaître la qualité landaise !
 
Les Landes fournissent plus 6,5 millions de canards par an, soit un tiers de la production française !
 
Musée du Foie Gras
 
à propos/crédits   cocin'art   plan du site   contact