Une association surprenante
 
Comme son nom l’indique, il s’agit d’un haricot qui est cultivé en association avec des plants de maïs. L’association perpétue la tradition via un cahier des charges rigoureux.
 
Technique de culture
 
C’est un plan de maïs qui sert de tuteur naturel au plan de haricot. L’avantage est que le maïs abrite confortablement le légume, qui ainsi dispose d’une peau plus fine.
 
C’est une production dite « extensive » et non « intensive » permettant de disposer de gousses fraîches.
 
Maïs et haricot sont semés au printemps, soit le même jour, en veillant à ce que le semoir ne les dispose pas sur le même axe vertical (à une distance idéale), soit le maïs est semé 15 jours avant le légume de manière à ce qu’il soit un peu développé pour accueillir son haricot.
 
Les agriculteurs veillent à ne pas utiliser de désherbants et autres produits phytosanitaires. D’autant plus que le haricot y est très sensible !
 
On utilise de préférence des méthodes mécaniques ou un binage régulier.
 
Une récolte exclusivement manuelle
 
La récolte a lieu de fin août à début octobre. Les gousses fraîches sont ramassées le matin à la main. L’après-midi, triés et écossés (selon la demande) toujours à la main, les haricots sont rapidement expédiés ou vendus directement dans certaines fermes ou sur des marchés. Certaines gousses sont aussi ramassées sèches.
 
La récolte est aussi l’occasion pour l’association d’organiser une semaine de festivités pour promouvoir et permettre à chacun de découvrir ce mode de culture unique.
 
Aujourd’hui l’association représente à elle seule une quarantaine de producteurs adhérents pour 26 hectares de culture et de nombreux petits producteurs perpétuent cette tradition.
 
Fête du Haricot-Maïs du Béarn
 
à propos/crédits   cocin'art   plan du site   contact