Le fruit du village
En 1994, devant l’obligation de diversifier ses activités, Mirentxu Elissalde, jeune éleveuse de brebis laitières crée le GIE Cerise d'Itxassou et entraîne une douzaine de collègues à relancer la production de la cerise, jusque là annexe pour les agriculteurs.
 
Les éleveurs ont du réapprendre les délicates techniques de greffe. Les cerisiers d’Itxassou sont tous greffés sur des merisiers déplantés dans les bois, ou sur des cerisiers poussés spontanément dans les prés.
 
Une cueillette longue et laborieuse
 
La récolte commence vers le 10 juin. Les arbres sont plantés sur des terrains très escarpés et la cueillette manuelle s’avère longue et laborieuse.

Les vergers sont formés d'arbres disposés en rangées : leur hauteur modeste (3 à 4 mètres) doit permettre une cueillette depuis le sol. Celle-ci étant largement facilitée, la quantité de cerises ramassées va en augmentant.
 
Une production presque confidentielle
 
Bien qu’en croissante augmentation, la production de la cerise reste limitée aux producteurs et commerçants du village d’Itxassou. Vous pouvez bien sûr la déguster fraîche à la Fête de la Cerise d’Itxassou !
 
La zone de production est concentrée autour du village d’Itxassou bien que l’on compte des cerisiers dans les villages de Bidarray, Macaye, Cambo les Bains, Espelette et Louhossoa.
On compte actuellement 4 200 cerisiers, en espérant atteindre 6000 pieds d’ici 10 ans.
 
La production annuelle avoisine les 15 – 20 tonnes.
Village d'Itxassou
 
à propos/crédits   cocin'art   plan du site   contact