Une ville, un port, un poisson

Emblème de toute une ville, le thon de Saint-Jean-de-Luz inspire au plus haut point les cuisiniers de la région.

Son histoire avec l’Aquitaine et le Pays Basque remonte au XVIe siècle et aujourd’hui, le port est toujours amoureux de ce prédateur célèbre. Et le fête tous les ans au mois de juillet.

Le thon : un emblème historique

Premier port thonier de France, Saint-Jean-de-Luz - Ciboure a fait du thon son poisson fétiche !

Évidemment, la tradition de pêche est très ancienne sur les côtes du Pays Basques. Les pêcheurs basques partent en mer, depuis la baie de Saint-Jean-de-Luz, seule rade entre Arcachon et l’Espagne.

L’âge d’or du port commence au XVIe siècle avec la pêche à la baleine, arrêtée au XVIIIe siècle. Puis vient l’ère de la morue.

Une pêche récente

Dans la première partie du XXe siècle, il devient le premier port sardinier. Dans les années 50, le thon prend le relais.  

La pêche au thon commence dès le XVIIe siècle. Le Golfe de Gascogne en regorge et dans les années 50, le thon devient le Roi du port de Saint-Jean-de-Luz et du coup, l’emblème de toute une ville ! Il le reste encore aujourd’hui.

Évidemment, les embarcations de pêche au thon ont énormément évolué depuis le XVIIe siècle.

D’abord, les pêcheurs ont pris la mer dans des chaloupes à voile et à rames.

En 1900, c’est l’air des bateaux à vapeur, remplacés dans les années 30 par des embarcations plus résistantes et plus rapides, à moteur.
Port de pêche de Saint-Jean-de-Luz-Ciboure
 
à propos/crédits   cocin'art   plan du site   contact