L’asperge blanche en Aquitaine
 
Asperge des Landes et asperge du Blayais : deux produits phare du terroir aquitain. Le climat doux et océanique de l’Aquitaine allié à ses terres sablonneuses font de l’asperge blanche, un des joyaux de l’agriculture locale.
Un savoir-faire reconnu et apprécié !
 
L’Aquitaine, berceau de l’asperge savoureuse
 
Il s’agit d’une asperge dont les consommateurs raffolent depuis déjà bien longtemps, pour sa fraîcheur et sa blancheur caractéristique.
 
Un mets royal !
 
Dans l’Antiquité, le terme asperge était utilisé pour nommer les tiges vertes telles asperges, choux ou laitues que l’on avait laissé monter.
 
On commence à parler d’asperges dès le XIVème siècle en France et c’est Louis XIV au XVIIème siècle qui en popularisa la consommation. Sa culture se développe alors au sein du Bassin Parisien.

Considérée comme plutôt rare et chère jusqu’au XIXème, sa culture se répand ensuite et elle conquit très vite le sud du pays pour y devenir un mets de consommation courante.
 
Elle reste pendant longtemps une production de jardins et c’est au XIXème que les progrès en matière d’infrastructures et l’ouverture des premières conserveries routières encouragent son essor commercial en Aquitaine, où le sol s’y prêtait particulièrement bien : elle y trouva la terre sablonneuse et le climat qui lui sont favorables. 

Au milieu du XXème, c’est dans la région que figurent déjà les bassins de production les plus importants : Landes et Blayais !
 
L’histoire du massif des Landes de Gascogne
 
Autrefois gemmeurs (récoltants de sève de pins) au sein de forêts de pins maritimes, les hommes landais ont su apprivoiser ce terroir si particulier, alors que les revenus de la gemme ne cessaient de baisser : nombreux sont ceux qui sont  devenus asparagiculteurs dès les années 60.
 
Fin 2005, l’asperge landaise obtient une IGP (Indication Géographique Protégée) récompensant ce savoir-faire et ce terroir d’exception.
 
Plaisir, santé et équilibre
 
Elle est reconnue pour ses qualités gustatives (tendresse, fraîcheur et douceur) et pour ses multiples valeurs nutritives : vitamines A, B, C, E. 

Ses 24 kcals pour 100 g en font l’alliée privilégiée des régimes de printemps. Elle est en effet, composée à plus de 90% d’eau et contient des oligo-éléments intéressants (magnésium, fer, cuivre et zinc ou manganèse).

Elle est aussi idéale pour le transit et la digestion au regard de ces fibres.
 
Fête de l'Asperge du Blayais
 
à propos/crédits   cocin'art   plan du site   contact