L’alose, «  poisson d’argent »
 
La région aquitaine accueille chaque printemps ce fameux « poisson d’argent » tant apprécié. L’occasion d’une pêche abondante et de fêtes gourmandes où le poisson migrateur est roi !
 
L’alose apprécie la région
 
Remarquable par son dos gris bleuté à reflets métalliques, la grande alose (alosa alosa en latin) est un poisson osseux voisin du hareng, dont il se distingue par une plus grande taille (40 à 70 cm) et une encoche à la mâchoire supérieure… Une grande sardine en fait !

L’histoire de nos fleuves révèle que l’alose était déjà pêchée (et appréciée !) dès le mésolithique… Il y a plus de 5 000 ans !

En Aquitaine elle colonise encore l’estuaire de la Gironde et de l’Adour, alors que partout ailleurs, elle s’est raréfiée. Dans certaines régions, elle a même déserté. Un privilège pour la région aquitaine !

Des opérations de sauvetage

Dans les années 80, on a cependant craint sa disparition dans la région : des barrages empêchaient la remontée des rivières et les frayères se dégradaient.

Diverses actions ont été engagées (aménagement de passes dans les barrages, création d’ascenseurs à poissons, sauvetage ou création de frayères) et elles sont aujourd’hui de plus en plus nombreuses !

L’alose figure même en tête du fruit des pêches estuariennes en Gironde !

Respect de la reproduction

La pêche se pratique de mai à juin et demeure interdite pendant la période de frai (reproduction) de l'alose, du 1er juin au 31 juillet. A noter que l’on s’attache aussi à la protection des berges… Pour préserver les lieux de pontes !

Alors que certains avaient craint sa raréfaction, en Aquitaine, on trouve toujours beaucoup d’aloses !
 
Fête de l’Alose et des Vins du Fronsadais
 
à propos/crédits   cocin'art   plan du site   contact